Jun 022020
 
Pierre Fontaine

C’est avec grande tristesse que nous vous informons du décès de notre camarade Pierre Fontaine survenu le 27 mai dernier. Pierre a passé l’arme à gauche de façon soudaine à cause d’une crise cardiaque alors qu’il était hospitalisé pour une infection à la jambe. 


Le camarade Pierre Fontaine a été le Chef du Parti communiste du Québec au cours des 15 dernières années et membre du Comité central et du Comité central exécutif du Parti communiste du Canada pendant plus de 20 ans. Durant cette période, il a travaillé d’arrache pied pour bâtir le Parti communiste du Québec après sa liquidation en 1991, et après une tentative de scission pilotée par des nationalistes petit-bourgeois. 


La direction du camarade Fontaine a été marquée par sa lutte constante pour l’unité de la classe ouvrière et l’internationalisme, contre à la fois le nationalisme étroit et le racisme, puis le chauvinisme de la grande nation. Il comprenait que ces conditions étaient nécessaires pour assurer la victoire de la classe ouvrière contre le capitalisme, pour l’édification du socialisme. 


Le camarade Fontaine comprenait également la nécessité d’une théorie et d’un parti révolutionnaires pour que la classe ouvrière soit victorieuse. Travailleur lui-même et dirigeant syndical dans le mouvement ouvrier québécois pendant de nombreuses années, il était également un théoricien marxiste-léniniste, pédagogue, écrivain et stratège qui a guidé le Parti avec stabilité durant les années de sa direction. 


Rétablir une presse francophone pour le Parti au Québec était pour lui une priorité personnelle et politique. Il a écrit plusieurs articles, éditoriaux en plus de publier des traductions de textes du mouvement communiste international et de la presse anglophone du Parti. Il a fait campagne pour bâtir le lectorat de Clarté, nommé d’après la publication du Parti bannie dans les années 1930 en vertu de la Loi du Cadenas imposée par le gouvernement d’extrême-droite de Duplessis. 


Le camarade Fontaine entretenait des liens privilégiés avec le mouvement syndical pour lequel il a travaillé pendant de nombreuses années en tant que travailleur d’hôpital et militant, puis élu comme Vice-Président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) de la CSN. Il a toujours bénéficié de l’appui des travailleur-euses sur le terrain à cause de son orientation de classe, de ses qualités de dirigeant et de ses explications claires, patientes sur la politique, la stratégie, la tactique ainsi qu’au sujet des évènements locaux et internationaux devant les travailleur-euses. Il a été impliqué dans plusieurs grèves et batailles syndicales acharnées. Après sa retraite, il a endossé le rôle d’éducateur afin de former une nouvelle génération de syndicalistes. Il était également le co-Président de la Commission syndicale centrale du Parti communiste. 


Le camarade Fontaine était un des membres fondateurs de l’Union des forces progressistes, précurseur de Québec solidaire, et un hardi combattant pour l’unité ouvrière et populaire dans la lutte pour l’émancipation sociale et politique. Il savait lier ces luttes étant lui-même un militant pour la paix, l’égalité nationale, raciale, l’égalité entre les genres et pour la solidarité. Toute sa vie, il a su également lier les luttes pour des réformes fondamentales au combat pour le socialisme et l’internationalisme prolétarien. Il était un communiste exemplaire et manquera profondément à ses camarades au Québec et partout au Canada. 


Le Comité central transmet ses plus sincères condoléances à ses très chers enfants, nos camarades Marianne et Dominique, à son fils bien aimé Laurent et à son petit-fils Zavier. 



Comité central

Parti communiste du Canada